Hivernage Moto / Scooter : Comment Faire ?

L’hiver est la saison où il est préférable de garder sa moto dans son garage, en attendant de la ressortir aux beaux jours arrivent. Néanmoins, même si vous ne la pilotez plus durant cette période, il faut quand même respecter certaines conditions de remisage. Voici donc quelques informations utiles pour préparer votre moto à l’hivernage.

Dans un premier temps, il ne suffit pas de la laisser dans un coin du garage. Il faut tout d’abord vous assurer que l’emplacement n’est pas humide, et qu’il est protégé des changements de températures. Ensuite il faut la couvrir avec une sous couverture laissant passer l’air, afin d’empêcher la buée qui risque d’amener la corrosion. Vous pourrez vous procurer votre sous couverture dans les magazines d’accessoires pour les deux-roues ou encore sur les sites spécialisés. Prenez garde que dans votre garage, il n’y ait pas d’insectes, ni indésirables, susceptibles de s’y loger et d’abîmer votre bécane.

 

Comment éviter la rouille pendant le remisage

Les motards expérimentés comprendront aisément qu’avant de bâcher, il est impératif de laver soigneusement pour retirer toutes traces de salissures. Et bien sûr, apposer un produit antirouille. On peut aussi utiliser du WD40. Ça fait très bien l’affaire et ça permet de laisser une pellicule protectrice sur la moto. En plus on peut en mettre partout (sauf les pneus et disques de frein, cela va de soit). C’est mieux d’enlever les insectes collées sur votre saut de vent afin d’anticiper la corvée. Pour cela, il est préconisé de ne pas vous servir de produits agressifs ni d’éponges grattoirs. Chiffons, savon et huile de coude restent la meilleure technique. Ensuite un rinçage à l’eau claire et on laisse bien sécher avant d’y apposer le WD40.

 

Faut-il effectuer une vidange avant hivernage même si le deux-roues est immobilisé

 

Oui et c’est même fortement conseillé surtout lorsque la cylindrée ne roule plus provisoirement. Lorsque le deux-roues fonctionne, le moteur peut provoquer une apparitions de molécules acides qui se retrouveront dans l’huile. En pratiquant une vidange, vous êtes assurés que la mécanique sera nickel quand vous ressortirez au printemps. En revanche, si vous avez fait votre vidange récemment, vous n’êtes pas contraints de la refaire pendant la pause hivernale. Mais ce sera quasi obligatoire lorsque vous vous en servirez à nouveau. Et bien sûr avant de l’hiverner comme avant de s’en resservir, on fait bien toutes les vérifications de fluides (liquide de freins compris).

 

Est-il indispensable de faire le plein de carburant pendant un hivernage

Pour cette partie, vous avez le choix entre deux alternatives qui sont:

– Si votre cylindrée possède un carburateur, il est préférable de laisser le réservoir vide durant la pause hiver. Et de vaporiser un antirouille dans la cuve d’essence. Ça permet d’éviter les crasses qui s’y logent quand on laisse la moto en statique trop longtemps.

– Si votre deux-roues est doté d’une injection électronique, il vaut mieux dans ce cas là le remplir. Faites le plein.  Par contre, il faut veiller à ce que le réservoir ne condense pas. Il se peut que ça amasse  de l’humidité et que l’essence se détériore peu à peu. A ce moment là, faites tourner votre moteur pour que le produit en question se mélange bien au carburant. Et puis n’hésitez pas un faire un tour si un jour de froid sec se présente.

 

Comment procéder avec la batterie et son maintien durant l’hiver 

La première chose à faire est de la déconnecter. Puis de la ranger dans un lieu ni trop chaud, ni trop froid, ni trop humide. Si votre batterie est classique, contrôler de temps en temps la jauge d’électrolyte et si le niveau est un peu trop bas, remettez juste un peu d’eau distillée et surtout pas l’eau du robinet.

Si votre moto est équipée d’une batterie sans entretien, contentez vous de la recharger au moment opportun. Munissez vous de préférence d’un chargeur automatique avec sauvegarde de la charge. Le mieux étant de la laisser brancher avec un chargeur intelligent. Le tout est de ne pas brusquer la batterie avec chargement et déchargement intempestif, car ça diminue fortement sa durée de vie. Aussi les alarmes… Donc on la recharge au max le minimum de fois possible, ou on maintient la charge.

 

 

Quelle est l’ultime vérification pour un entretien avant le rangement en hiver

Hormis l’entretien mécanique et l’utilisation de la couverture pour la préserver, il faut encore songer au graissage. Cela consiste à nettoyer et bien sécher préalablement la chaîne avant de procéder au graissage. Cette procédure est également très importante dans le domaine de l’entretien général de votre deux-roues. Dans le cas où votre engin est muni d’une béquille centrale, utilisez la pour économiser tout simplement vos pneus. Après le graissage, le gonflage est une étape non dénuée de bon sens. En effet, procéder au gonflage permet de préserver vos pneus. Faites en sorte que l’humidité n’est nul part où se loger sur votre moto et que toute votre partie cycle soit bien graissée.

Si vous respectez bien toutes ces consignes relatives à l’entretien classique, vous n’aurez aucune mauvaise surprise lorsque vous enfourcherez à nouveau votre deux-roues.