in

Van der Mark parle des mises à jour de BMW pour le WorldSBK 2023

|
|
WorldSBK

Image : Images GeeBee


2023 est une année particulièrement importante pour Michael van der Mark de Rokit BMW alors qu’il tente de se remettre de deux blessures graves qui ont ruiné sa saison 2022.

Le début de saison a été tumultueux pour les quatre pilotes BMW en WorldSBK. La nouvelle homologation de la M1000RR s’est avérée tout aussi capricieuse que la précédente, et bien entendu tous les autres constructeurs n’ont pas fait fi de l’hiver.

Van der Mark était dans un gros accident dont il s’est éloigné à Phillip Island. Il allait en avoir un autre dans la deuxième course à Mandalika, mais n’a subi qu’une fracture du doigt du côté haut qui a arrêté la première tentative de course, après que Philipp Oettl n’ait pas pu éviter la machine abattue de VDM.

Ce n’était pourtant pas une mauvaise nouvelle pour le Néerlandais à Mandalika, puisqu’il a pris une excellente sixième place dans la Course 1. Pas mal pour un pilote qui avait terminé 14e dans le premier tour, et surtout pour n’importe quel pilote BMW. Il s’agissait de la meilleure performance individuelle du constructeur allemand à Mandalika, et dans la course Superpole, il a terminé huitième, à 4,7 secondes du vainqueur de la course, Toprak Razgatlioglu.

Parlant de sa course de samedi et pourquoi elle était si forte par rapport à la moyenne de départ de BMW, VDM a déclaré : « Pour être honnête, je me sentais vraiment bien sur la moto. Normalement, il y a beaucoup de points où, par rapport aux autres, ils sont beaucoup plus forts, mais sur cette piste, pour une raison quelconque, le vélo fonctionne tout simplement. La base que nous avons fonctionne très bien ici. Vendredi j’ai pris du plaisir, idem pour la course d’aujourd’hui ».

Van der Mark a expliqué que la différence entre une qualification difficile et un résultat satisfaisant dans la première course était un peu de la malchance, surtout.
« Lors des qualifications de la Superpole, mon deuxième pneu avait un drapeau jaune. J’étais en route vers quelque chose d’encore meilleur, donc j’ai été très malchanceux. A part ça, je me sentais très fort. Aujourd’hui, dans la course, j’ai pris un bon départ mais je n’ai pris l’extérieur qu’au premier virage. C’était malheureux avec les autres coureurs qui se sont écrasés et quelqu’un s’est écrasé. C’est donc un choix que vous devez faire. J’ai perdu beaucoup de temps là-bas, mais j’ai été vraiment surpris par mon rythme à la fin. »

Étonnamment, VDM a été l’un de ceux qui n’ont pas eu de véritable chute de pneu avant sur un circuit qui semble dévorer les pneus avant à chaque session.
« Je n’ai eu aucun problème », a admis Michael. « Dès le départ, l’avant bougeait un peu, mais il est resté le même tout au long de la course. Je pense que sur cette piste, cela dépend aussi de la façon dont vous conduisez et de la façon dont vous utilisez le pneu avant.

« J’ai essayé d’utiliser moins de vitesse dans les virages tout au long de la course et j’ai essayé de contrôler un peu les pneus. Je pense que c’est ce qui m’a sauvé en fin de course.

« J’ai utilisé les pneus SC2 et SC0. On sent qu’avec le SC2 ça nous donne plus de stabilité et de bonnes sensations. Pour moi, c’est la meilleure combinaison. »

Sur un vélo un peu nouveau, avec des changements principalement aérodynamiques, il fallait se poser la question : ‘Quelle est la vraie différence que vous pouvez ressentir sur votre vélo maintenant par rapport à l’année dernière ?’

« Il fait juste ce que vous voulez qu’il fasse », a déclaré VDM avant de le qualifier. « Le changement de direction est un peu lourd. Nous manquons encore d’élan dans les virages, par exemple au virage dix, mais tous ces domaines se sont améliorés. Comme je l’ai dit, avec les autres, il n’y a pas un moment où ils s’éloignent massivement ou je me bats beaucoup. Donc, au final on parle de quelques dixièmes, le plus difficile, mais je pense qu’aujourd’hui, quand je courais avec les autres, on a montré que ce n’est pas vraiment un mauvais package.

Le meilleur package absolu attend bien sûr, et van der Mark veut voir de nouvelles pièces pour améliorer son rythme de course. «Je pense que nous l’avons déjà à peu près réglé. Nous devons aller vite et c’est pourquoi nous avons besoin de nouvelles pièces. En ce moment, nous avons une bonne configuration. Nous savons ce que nous pouvons faire, mais si nous voulons aller plus vite, bien sûr, je peux aller un peu plus vite et essayer plus fort et essayer plus fort, mais pour me faciliter un peu la vie, nous devons avoir de nouvelles pièces et les tester.

What do you think?

Fasto

Written by Fasto

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Kyle Wyman mène King Of The Baggers le premier jour, Davis mène la Twins Cup à Daytona

Interview du mois : Le Ringmaster – Aldon Baker